The Death Song of Uther Pendragon ou le retour du Merthur et d’Uther

Nouvelle semaine, nouvel épisode de Merlin. Et c’est du lourd, du très, très lourd. (Oui, j’ai trop regardé « Faux Raccord » et alors !) Comme dit le titre, Uther est de retour, si vous aimez le Merthur (friendship) vous serez servi. Attention spoilers.

Je commencerais par un petit « Merlin, tu es un gros nigaud ». Tu as un esprit vengeur qui te poursuit et la chose la plus sensée que tu trouves à faire, c’est d’aller dans l’armurerie. Ah la la, faut réfléchir un peu.
Passé ce moment, venons-en à l’essentiel. Un vrai épisode seulement centré sur Arthur (et Merlin, mais comme dirait le grand dragon « You are but one side of a coin, Arthur is the other »). Ca faisait longtemps.
J’ai bien aimé la façon dont ils ont associé moment halloween (vraiment très bien fait, aussi bien niveau son, qu’image, etc. Ils se débrouillent très très bien cette saison dites-moi), moment Uther-Arthur/Merlin (barrez le personnage inutile) et moment Merthur (qui étaient on ne peux plus savoureux avouez-le).
Alors, on va se séparer tout ça en deux, commençons par le plus drôle, j’ai nommé le Merthur.
Ca m’avait manqué un épisode avec pas mal de moments Merthur. Aussi bien celui dans la forêt que le très (très très très) savoureux « Arthur loves poetry » ou encore la fin la menace à coup de cuillère ou le coup de poing de la fin.
Mais tout ça n’est pas le plus important, non le plus important, c’est Arthur qui prend conscience que son père, bah, c’était pas le plus sympa ni le plus compréhensif des papas (ou même des personnes en général). Mon dieu, la désillusion avec une famille pareille ! La frangine qui se barre du côté obscure de la Force, le tonton qui fomente de te tuer et de laisser ta frangine sur le trône, déjà, ça laisse des traces. Mais là, tu découvres que ton père que, limite, tu érigeais en dieu est, en fait, un gros sal** qui n’hésite pas à faire une tentative de meurtre sur ta femme, sur un de tes chevaliers et même sur ton meilleur ami/presque frère/larbin (barrez la mention inutile) pour retrouver SON royaume parce que depuis que tu es Roi, tu as détruit tout ce monsieur avait fait. Merlin, t’as intérêt à bien être l’écoute parce que ça ne m’étonnerait pas qu’il est besoin de quelqu’un à qui parler.
Sinon, par rapport aux faits en eux-même. On sentait le mauvais coup venir dès le moment où Arthur récupère la corne de Narnia, et ça n’a pas raté. Je n’avais toutefois pas imaginé qu’Uther puisse être si, si, si méchant, si coeur de pierre. Ca fait toujours un coup même si ça nous surprend moins qu’Arthur. La seconde discussion lorsqu’ils sont dans la salle du trône, où tu te rends vraiment compte que malgré ses doutes, Arthur sait ce qu’il fait et qu’Uther a beau être son père, maintenant c’est LUI, le Roi. Ca fait plaisir ) voir.
Concernant Merlin, j’ai failli croire qu’Uther arriverait à le dire à Arthur, mais j’aurais été déçue, même si la révélation se fait bien attendre (même si on voit les pierres se mettre en place) que cela soit dit là, le moment ne prenait pas assez aux tripes. Mon Dieu, le moment où Merlin le révèle à Uther, c’est juste jubilatoire. « Mais tu es un sorcier et c’est MOI qui t’ais placé aux côtés d’Arthur ». Tu l’as mauvaise, hein.
Non vraiment, on a eu du grand Merlin (perso et série).
Cette saison se présente sous les meilleures hospices et j’espère vraiment que ça va continuer comme ça !

Publicités

Laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.