La décision d’Isabelle Pandazopoulos

La décision d’Isabelle Pandazopoulos
Gallimard Jeunesse – Scripto (31/01/2013)

Résumé :
Un matin, Louise, excellente élève de terminale S, a un malaise en plein cours de maths. Quelques instants plus tard, elle accouche seule d’un enfant dont elle ne savait rien, qu’elle n’a pas attendu, encore moins désiré.
A partir de ce jour commence pour Louise un cheminement difficile, jalonné de questions. Comment ce petit garçon de 3,3 kg peut-il être son fils ? Elle n’a pourtant jamais couché avec personne… Qui peut être le père ? Que s’est-il passé ? Quelle place faire à cet enfant ? Professionnels, famille, amis, tous vont aider Louise à passer de l’état de choc où elle se trouve plongée au retour à la vie.

Joyeux Noël de la part de Gallimard qui m’envoya ce livre qui sort fin janvier. Je suis contente d’avoir pu le lire avant qu’il sorte, c’est si rare. Merci à eux encore une fois pour cette lecture.

Ce livre est de la même collection que le précédent livre reçu. Mais contrairement à l’autre, je n’ai pas détesté. Je ne sais d’ailleurs pas trop ce que j’en ai pensé. L’écriture est brute, elle vous prend aux tripes. L’auteur arrive sur 250 pages à vous faire ressentir toutes les émotions de ses personnages, surtout de Louise, l’héroïne. C’est rare car (et je le sais d’expérience) lorsque l’on écrit ainsi, c’est souvent dur de faire sur la durée, arriver à tenir montre une technique d’écriture au point.
L’histoire est importante, mais plus encore ici, ce qui nous importe, c’est le personnage de Louise. Je peux m’identifier à elle, elle n’a qu’un an de plus que moi, cette fille ça aurait pu être moi. Et comment réagirais-je si cela devait m’arriver ? Je n’en ai aucune idée.

Ici, tout commence lors d’un cours de mathématique lorsque Louise prise de crampe au ventre, va aux toilettes et accouche. On découvre que c’est un déni de grossesse. Mais comment aurait-elle pu être enceinte alors qu’elle n’a jamais couché avec personne. Louise est complètement désemparée et n’est plus qu’une coquille vide. Ce livre est son parcours pour se reconstruire petit à petit. On la voit retrouver pied pas à pas et c’est cela qui est intéressant. Comment après cela réagirait-on? Vivrait-on ?
Ce n’est pas le genre de questions que l’on se pose. On pense que cela n’arrivera qu’aux autres, c’est toujours aux autres que ça arrive jusqu’à ce que ça nous arrive à nous. Et que faire ?

J’ai dévoré ce livre, en deux soirées, il était fini. Deux soirées, pas une. Ce livre vous fatigue trop. La première partie vous prend tellement aux tripes que c’est impossible de s’arrêter, on lit et le temps est happé en même temps que vous et puis il se fait tard, alors on s’arrête. Et vient le soir d’après, on reprend la lecture, on est plus calme, Louise reprend pied, et nous aussi. On fait le même parcours qu’elle. C’est un livre qui peut déranger, mais il referme aussi les plaies qu’il a pu ouvrir et les autres. Je pourrais faire ce parallèle avec le film Des Hommes et des Dieux qui n’a pourtant rien à voir. Mais lorsque j’ai vu ce film, j’ai failli ne pas le finir, il me faisait trop mal, mais je l’ai regardé en entier et en même temps que cela se calmait, je me calmais aussi et pour finir, je me suis senti mieux le film une fois fini. Pour ce livre, c’est la même chose. Alors qu’on pourrait être tenté d’arrêter, le livre nous entraîne avec lui et nous calme. Les livres ont toujours été ma psychothérapie à moi, ce livre est une étape de plus.

Encore merci à Gallimard et à Isabelle Pandazopoulos pour ce livre que je n’aurais même pas ouvert de moi-même et que j’ai finalement pris plaisir à lire. Je ne sais pas si je le conseille, tout dépend de qui vous êtes, mais si vous êtes tenté, n’hésitez pas. Ce parcours initiatique vous apprendra également des choses sur ce monde des jeunes mères.

Sur ce, je vous souhaite de très bonnes fêtes.

Publicités

2 réflexions au sujet de « La décision d’Isabelle Pandazopoulos »

  1. Ping : Double Faute d’Isabelle Pandazopoulos | La lectrice sérievore

Laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.