Marie-Antoinette de Stefan Zweig

Marie-Antoinette de Stefan Zweig
Le Livre de Poche

Résumé :
Vilipendée par les uns, sanctifiée par les autres, l’« Autrichienne » Marie-Antoinette est la reine la plus méconnue de l’histoire de France. Il fallut attendre Stefan Zweig, en 1933, pour que la passion cède à la vérité.
S’appuyant sur les archives de l’empire autrichien et sur la correspondance du comte Axel de Fersen, qu’il fut le premier à pouvoir consulter intégralement, Stefan Zweig retrace avec sensibilité et rigueur l’évolution de la jeune princesse, trop tôt appelée au trône, que la faiblesse et l’impuissance temporaire de Louis XVI vont précipiter dans un tourbillon de distractions et de fêtes.
Dans ce contexte, la sombre affaire du Collier, habilement exploitée par ses nombreux ennemis à la Cour de France, va inexorablement éloigner Marie-Antoinette de son peuple.
Tracé avec humanité et pénétration, ce portrait est assurément un des chefs-d’œuvre de la biographie classique

Une de mes amies m’a prêté ce livre me le conseillant chaudement. Passionnée d’Histoire, j’ai commencé à la lire et tout de suite, je me retrouvée happée par le style de Stefan Zweig et la façon habitée qu’il a de raconter l’histoire de Marie-Antoinette.
On en apprend énormément sur cette personnalité historique de premier plan que l’on connait peu (à part quelques épisodes de sa vie et sa fin), mais également sur cette période, sur le pourquoi du comment. Une fois que l’on a commencé notre plongée dans le XVIIIe siècle, impossible dans ressortir. On vit au côté des personnages historiques, certains connus, d’autres non. On découvre la psychologie de Marie-Antoinette, Archiduchesse d’Autriche et Reine de France, son développement personnel, son histoire personnelle et c’est passionnant.
Le résumé parle de « chef d’oeuvre de la biographie classique », je pense que l’on peut aisément le reconnaître. Ce livre nous tient en haleine de bout en bout et bien que l’on sache ce qu’il se passe, on espère toujours que quelque chose changera que les personnages auxquels on s’est attaché pourront trouver où s’accrocher pour éviter de tomber encore plus bas dans la descente aux Enfers qui est la leur.
Cette biographie extrêmement bien documentée et écrite vient se placer sur la pile de mes livres préférés sans grande difficulté et je vous recommande vivement de lire ce remarquable ouvrage.

Publicités

4 réflexions au sujet de « Marie-Antoinette de Stefan Zweig »

    1. Tiadeets Auteur de l’article

      J’ai Mary Stuart qui m’attend au pied de mon lit et que je devrais commencer dès que j’en ai fini avec The Tenant of Widfell Hall d’Anne Bronte. 😀 Je te conseille la lecture de ce livre, on y apprend pas mal de choses (même s’il faut toujours tout prendre avec des pincettes, ça donne une idée générale et permet de se lancer par la suite dans des recherches plus poussées si on le souhaite :))

      Répondre

Laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.