Sans prévenir de Matthew Crow

Sans prévenir de Matthew Crow
Gallimard Jeunesse

Résumé:
À 15 ans, Francis Wootton est passionné de vieux films, de musique rock et de lectures romantiques. Mais avant tout, il ne se prend pas au sérieux. Sans prévenir, un jour, la vie bascule. On lui diagnostique une leucémie. À l’hôpital où il entre pour son traitement, il rencontre Ambre, son caractère de chien, son humour féroce, sa vulnérabilité désarmante…
Une histoire d’amour extraordinaire.

J’aurais dû poster cet avis il y a quelques temps déjà, mais mon problème est que je ne savais que dire sur ce livre. Je n’ai pas pu le lire dans les premiers temps pour cause de révision de partiels, puis de partiels en eux-même. Une fois commencé, la lecture a pris du temps. Le principal problème n’est pas que le livre est mauvais (de mon point de vue), c’est simplement que je n’ai pas accroché. Je vais tenter d’expliquer pourquoi et je vous encourage à le lire pour vous faire une opinion, mais aussi de venir par ici pour me dire si vous êtes dans un cas similaire au mien ou non.

Tout commence en lisant ou tout du moins parcourant la quatrième de couverture. « Vous avez aimé Nos étoiles contraires » nous demande-t-on. « Sans prévenir ne pourra éviter les comparaisons avec Nos étoiles contraires » nous dit The Bookseller. Avant même d’avoir commencé le livre, on sait déjà à quoi s’attendre, deux jeunes atteint d’un cancer qui tombe amoureux. Pourquoi pas, la diversité d’histoires est toujours importante. Le problème (enfin, c’est un problème que j’ai eu) étant que je n’ai pas manqué de tout comparer avec Nos étoiles contraires et ça a quelque peu gâché ma lecture.

Mais écartons-nous de cela et passons à l’histoire et à ses personnages en eux-mêmes. C’est un récit à la première personne et avec un point de vue interne, on est donc dans la tête de Francis. C’est une des premières choses qui m’a « bloquée ». Le personnage de Francis est jeune et immature, j’ai toujours eu un problème avec ce genre de personnages (même lorsque j’étais plus jeune (et plus jeune que le(s) personnage(s) en question)) et ici on nous raconte l’histoire par ce biais. On n’a pas d’autre choix que d’écouter Francis nous raconter sa vie et nous parler de personnages avec qui, personnellement, je ne ressens aucune empathie. Je ne sais pas si c’est un problème d’écriture ou un problème venant de moi, mais je n’ai pas réussi à faire de ces personnages, que ce soit la mère de Francis, son frère ou sa coloc’, la mère d’Ambre ou même Ambre elle-même, des personnages « réels ». Tout m’a semblé tellement lointain et je n’ai pas réussi à m’attacher à eux (ou à être repoussé), ils ne m’ont rien faire ressentir autre que de l’ennui. Je trouve ça vraiment dommage parce qu’il y avait du potentiel, entre la mère alcoolique, le père absent, la mère d’Ambre écolo-bobo. Tout est presque cliché.

Au niveau de l’histoire, comme je l’ai dit précédemment, je me suis retrouvé à faire constamment la comparaison avec Nos étoiles contraires, bien entendu, les personnages, leur situation, le pays, et leur histoire en tant que telle, tout cela est différent, mais si l’on prend le modèle, la maquette de l’histoire, on se retrouve avec quelque chose de très semblable. Je ne veux pas en dire plus pour ne pas spoiler et je me doute bien qu’on ne peut pas réinventer le monde lorsque l’on écrit une histoire d’amour entre deux ados. Je ne sais pas si j’aurais eu la même réaction si j’avais découvert ce livre en premier.

En résumé, ce n’est pas un coup de coeur, je ne sais même pas si j’ai aimé. Il y avait de bons passages et les enchaînements d’action sont plutôt fluides, mais je n’ai pas réussi à rentrer dans l’histoire, à empathiser avec les personnages qu’on nous présente. Plus que ça même, ils m’ont pour certains (et ce sont malheureusement les principaux) agacé.

J’espère sincèrement que ce n’est que moi, peut-être n’ai-je pas pris ce livre comme je l’aurais dû. Je vous conseillerais tout de même de le lire et je serais ravie de discuter avec vous de votre avis, de votre vision des choses, etc.

Merci à Gallimard Jeunesse pour ce livre, même si c’est toujours embêtant de ne pas réussir à apprécier un livre.

Publicités

Laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.