Beautiful Friendship de Bernadette E.

Canvas Wall Art - Ballet Dancers At Bar

Studio Rehearsal par Christina Mavaracchio

Beautiful Friendship de Bernadette E.

Résumé :
Ex-model Emma Woodhouse attempts to navigate a new job, a new romance with Knightley, and a new attempt at match-making. Irish ballerina Elizabeth Bennet, barrister Will Darcy, Captain Fred Wentworth, and teacher Anne Elliot, find themselves the beneficiaries of her plot.

Ce blog parle de mes découvertes culturelles en tous genres. J’ai déjà parlé de fanvidéos il y a quelques années de cela. Aujourd’hui, je veux vous parler d’une fanfiction. Je ne l’ai pas lu en ligne, mais sur ma liseuse et elle fait 1074 pages. Autant dire que c’est du sérieux.

Je ne me rappelle plus, si j’en ai parlé ici, mais je suis une grande fan de Jane Austen, j’ai lu les livres et vu la plupart des adaptations de ceux-ci de nombreuses fois. Je suis toujours à la recherche de livres de qualité, de bonnes pastiches. Et avec cette fanfiction (en anglais), c’est chose faite.

L’histoire mélange les différents livres d’Austen de manière très habile. Les personnages principaux sont ceux d’Orgueil et Préjugés, d’Emma, et de Persuasion, tout cela remis au goût du jour. L’histoire se déroule de nos jours, principalement à Londres. Emma est une ex-top model, George Knightley est un médecin urgentiste, Will Darcy est un avocat, Elizabeth Bennet est une ballerine pour le Royal Opera House, Anne Eliott est une professeure des écoles, et Frederick Wentworth est un capitaine de la Navy. Emma, Lizzie, et Anne sont colocataires dans un appartement londonien. George, Darcy, et Fred sont des amis d’enfance. Et tout ce petit monde va bien sur se rencontrer et comme tout bon livre de Jane Austen, drames, intrigues, et autres histoires romantiques vont se présenter au fil du récit.

D’autres personnages d’autres romans de Jane Austen sont présents et se mêlent les uns aux autres. C’est bien rigolo de voir comment l’auteur réussit à caser les différents personnages et à leur inventer une histoire moderne.

Les personnages sont tous attachants et j’ai ri à de nombreuses reprises. On retrouve l’esprit austennien que j’aime tant. Si vous connaissez comme moi les histoires par cœur, le jeu est d’essayer de deviner ce qu’il va se passer après (même si plus le temps et les pages passent, plus l’histoire s’éloigne des intrigues des livres originaux).

Les personnages secondaires sont tous assez bien formés et ont droit à leur petite histoire et à leur prologue, même s’iels n’apparaissent que lors que quelques chapitres.

Enfin, l’un des gros points forts de ce livre (outre les personnages et l’intrigue très bien menée), c’est la représentation. Lizzie, irlandaise dans cette histoire à 4 frères dont l’un est sourd et c’est très bien intégré à l’histoire avec toute la famille qui parle la langue des signes. C’est intégré organiquement à l’histoire et je crois bien que c’est la première fois que je rencontre un personnage sourd dans un livre que je lis. Magnus, le fameux frère, est aussi développé et a le droit à sa petite histoire. L’autre grosse représentation concerne l’un des personnages principaux qui a une maladie chronique. Non seulement cette maladie est très bien présentée et fait partie de l’histoire, mais cela ne stoppe pas le personnage qui est actif et se dépasse tout le temps. Trop souvent les personnages qui ont des maladies (chroniques ou non) sont définis par leur maladie (ce point est d’ailleurs touché dans le livre). Une maladie chronique, on vit avec, on fait avec. Cela fait partie de nous, mais ce n’est pas nous. Cette histoire présente une très belle représentation de ce que c’est de vivre avec ce genre de maladie. J’ai également une maladie chronique (différente de celle du livre) et je ne m’étais jamais rendue compte à quel point cela m’avait manqué d’avoir une représentation d’une personnage qui a ce genre de limitations et pourtant arrivent à faire de grandes et belles choses.

Ce livre est vraiment un coup de cœur et si vous aimez les histoires bien écrites, les romans de Jane Austen, et tout plein de choses (parce que les 1074 pages se tournent toute seule, mais nous fournissent de nombreuses histoires), je ne peux que vous recommander d’aller lire cette belle histoire.

Vous pouvez la retrouver en ligne en cliquant sur [ce lien] et je l’ai en epub si vous voulez le lire sur votre liseuse ou autre support pouvant lire ce format (postez un message en dessous ou envoyez-moi un mot sur la page Facebook du blog).

Publicités

Une réflexion au sujet de « Beautiful Friendship de Bernadette E. »

  1. Ping : It’s Okay, That’s Love (2014) | La lectrice sérievore

Laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.