Sur la toile animée #2 : La statistique expliquée à mon chat

Bannière de "La statistique expliquée à mon chat" écrit sur un carton au milieu de l'écran avec un fond bleu tirant sur le turquoise avec des cercles bleu-clair. De ci, de là sur l'image on peut voir un graphique, un boule de billard, un dé, un image encadré, et une feuille avec des formules.

(c) La statistique expliquée à mon chat

N’ayant qu’un mois de vraies vacances bien occupé (au lieu de trois) par la recherche d’un logement et d’un déménagement dans un autre pays, j’en profite pour me reposer, recommencer à lire, et chercher de nouvelles chaînes Youtube.

Je suis tombée l’autre jour sur une chaîne très bien faite que je m’empresse de partager avec vous : La statistique expliquée à mon chat.

Je découvre certaines chaînes grâce au bouche à oreille et d’autres grâce aux recommendations de notre cher Youtube. C’est ainsi que j’ai découvert la chaîne au nom très rigolo La statistique expliquée à mon chat. Je tends à regarder plus de chaînes culturelles, historiques, de sciences sociales (déformation professionelle), mais lorsque les chaînes sont de qualités, j’adore les chaînes scientifiques.

Si l’on ne prend pas en compte mes aventures avec des logiciels de stats (SPSS, oh que je ne t’aime pas) en deuxième année de licence, je n’ai pas vraiment de maths depuis mon bac. Ce n’est pas que je n’aimais pas ça, mais ce qui me plaisait le plus, c’était les algorithmes et l’algèbre, et je n’ai pas trop l’occasion de réutiliser tout ça (surtout que je préfère la recherche qualitative). Certains concepts sont également assez absconds et si l’on ne passe pas plusieurs heures dessus, il est difficile de bien les comprendre.

Et c’est en ça que La statistique expliquée à mon chat est vraiment bien faite. Grâce à de courtes vidéos, (4:50 pour la plus courte et 9:23 pour la plus longue avec une moyenne bien au milieu pour la plupart des autres vidéos) l’équipe de La statistique expliquée à mon chat (Nathan Uyttendaele au maths et à la narration, Laura Maugeri pour tout ce qui est visuel et le sound design, et Gwenaël Grisi à la musique) propose des introductions très complètes à des sujets pas toujours très facile. Cela ne remplace pas un vrai cours, mais si vous avez besoin d’une crashcourse, de réviser, ou que vous êtes tout simplement curieux, la chaîne est vraiment très bien faite.

Les animations sont vraiment très bien faites (et très mignonnes) et j’aime le fait que l’on parle de chats. De plus, c’est une chaîne belge, ce qui change de la grande majorité des chaînes françaises, britanniques, ou états-uniennes.

Les sujets utilisés permettent d’aborder avec humour des sujets parfois compliqués. Pour aborder les intégrales (sur lesquelles je me rappelle avoir galérer au lycée), sont utilisés des Pokémons.

Et les sujets ne sont pas limités à des sciences pures. Comme je le mentionnais plus tôt, les statistiques sont utilisées en sciences sociales et la vidéo joliment nommée « Sauvez le 22ème siècle : tuez une méduse ! » nous parle de transition démographique, concept notamment de géographie humaine.

Je ne peux que vous encourager à aller voir ces petites vidéos, c’est informatif et plein d’humour. Et puis, ça permettra d’éviter de se faire avoir par les titres des articles sur les nouveaux articles scientifiques publiés qui présentent trop souvent des corrélations pour des causations (deux vidéos sur le sujet : Chocolat, corrélation et moustache de chat et Tu bois du light ? T’es foutu !).

Bon visionnage !

Publicités

Laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.