La mémoire de Babel (La Passe-Miroir #3) de Christelle Dabos

Couverture de la Mémoire de Babel de Christelle Dabos. La couverture est d'un vert turquoise pastel avec la tour de Babel dessinée en noir. Un ruban passe devant et derrière la tour sur lequel il est écrit La mémoire de Babel (La Passe-Miroir #3) de Christelle Dabos
Gallimard Jeunesse

Résumé:
Deux ans et sept mois qu’Ophélie se morfond sur son arche d’Anima. Aujourd’hui il lui faut agir, exploiter ce qu’elle a appris à la lecture du Livre de Farouk et les bribes d’informations divulguées par Dieu. Sous une fausse identité, Ophélie rejoint Babel, arche cosmopolite et joyau de modernité. Ses talents de liseuse suffiront-ils à déjouer les pièges d’adversaires toujours plus redoutables ? A-t-elle la moindre chance de retrouver la trace de Thorn ?

J’avais peu de doutes en commençant La mémoire de Babel que j’allais encore une fois plonger sans regarder en arrière dans l’univers des Arches de Christelle Dabos. J’avais raison, j’ai retrouvé avec plaisir l’univers d’Ophélie et de Thorn, les manigances de Dieu, et les Esprits de Famille. Certaines questions sont répondues, de plus nombreuses encore sont posées. On recule pour mieux avancer, on se trompe, on mûrit, bref, on découvre.

On retrouve Ophélie qui a passé deux ans sur Anima sans rien faire (ou presque), sans nouvelle, plongée dans une dépression. Quand on vient l’emmener hors de l’Arche, elle décide de suivre une piste pour retrouver Thorn et percer le mystère de Dieu et arrive à Babel. Coups de chance et rencontres l’amène à la Bonne Famille où elle va tenter de devenir avant-coureuse pour pouvoir explorer les archives (et donc la mémoire) de Babel (d’où le titre). Ca c’est pour la faire courte et ne pas trop en révéler de l’histoire (parce que le livre vaut d’être découvert tout seul).

On retrouve les personnages que l’on aime, Ophélie, Tante Rosaline, Farouk, ou Thorn, mais on rencontre de nouveaux personnages tels Ambroise, le timide jeune tac-si dans son fauteuil, Médiana, l’apprentie avant-coureuse avide de secrets, ou Hélène et Pollux, les Esprits de Famille de Babel. Christelle Dabos arrive à introduire de nouveaux personnages, tout en développant les personnages existants.

Ophélie se retrouve barbotée à gauche, à droite, les événements s’enchaînent, les mystères s’épaississent. Sa relation avec Thorn est toujours aussi bien menée (et je me suis trouvée de nombreuses fois à m’exclamer « Mais quel bande d’idiots ! » #lacommunicationc’estlavie) et j’ai hâte de voir ce que le prochain tome nous amène, surtout avec le cliffangher qui nous sert de fin.

Étant le troisième tome, on commence à comprendre comment le monde des Arches fonctionne, cependant, petits bouts par petits bouts, on en apprend plus sur les différentes Arches et le monde lui même. J’ai quelques idées sur la résolution de l’intrigue (du moins pour résoudre le mystère de Dieu) et le prochain tome n’arrivera que dans trop longtemps (mais quelque chose me dit que je ne verrais pas le temps passer avec ma nouvelle aventure suédoise qui arrive).

Si vous avez lu les deux premiers tomes, courrez donc acheter le troisième (bien que je ne pense pas que vous ayez besoin de beaucoup d’encouragements) et si vous n’avez pas encore lu les deux premiers livres, courrez en librairie pour l’acheter, en bibliothèque pour l’emprunter, ou demandez à vos ami.e.s, ça vaut le coup !

Publicités

Laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.