Le cheval à bascule d’Agatha Christie

Couverture du livre avec le titre et le nom de l'autrice dans la partie supérieure. Dans la partie inférieure est un livre que l'on voit sur la tranche pointant vers le haut avec une clé empêchant le livre de s'ouvrir.

Le cheval à bascule d’Agatha Christie

 

 

Résumé :

Marie Jordan a-t-elle été une espionne au service du Kaiser ? A-t-elle été assassinée ?
Tuppence, toujours accompagnée par Tommy, se pose ces questions après que le hasard lui ait fait découvrir d’étranges vestiges.
Mais le jeu tourne vite au drame.

 

 

J’aurais voulu écrire et poster cet avis lors du jours spécial Agatha Christie, mais je ne l’ai fini que ce jour-là et j’ai été très prise depuis (ajout quand je tape ces lignes: y compris par un weekend à Oxford avec visite du musée de sa ville avec une partie sur sa vie à Wallingford). Mais là, j’ai une excuse pour le mois anglais, j’écris ces phrases dans un train en Angleterre où je suis pour le weekend.

En voyant le jour spécial Agatha, j’a tout de suite su que je choisirai un livre d’Agatha Christie. Ma mère les a tous et je regarde toutes les adaptations avec plaisir. J’ai donc regardé dans ma bibliothèque de quartier quels livres iels avaient et mon choix s’est porté sur Le cheval à bascule, la couverture avec un livre entrouvert m’a attiré l’œil. C’est le dernier roman qu’Agatha Christie ait publié (mais non le dernier publié). On sent d’ailleurs son âge. Elle a choisi Tuppence et Tommy comme personnages nous accompagnant.

Iels ont tous les deux plus de 70 ans, ne sont plus aussi actifs qu’avant. On leur rappelle sans cesse leur passé et les enquêtes qu’iels ont résolues (surtout N et M). J4ai trouvé à ce fait une résonance avec la vie d’Agatha Christie et ses romans dont on devait sans cesse lui parler.

La majorité de l’histoire se déroule en une recherche pour découvrir ce qu’il s’est passé 60/70 ans auparavant. Une enquête sur des espions avant la Grande Guerre. C’est d’ailleurs étonnant d’entendre les personnages parler du marché unique quand on a toujours en tête des enquêtes se passant dans les 1930 ou 1950.

L’enquête nous tient moins en haleine que d’autres. D’ailleurs de nombreuses informations nous sont données de l’extérieur et il est impossible de les deviner que quelque manière que ce soit. D’un autre côté, j’avais compris dès la première mention un des indices que les personnages mettent encore la moitié du livre à trouver.

Le cheval à bascule est un roman qui représente bien son autrice avec tout son savoir-faire que l’on entrevoit, qui est une réminiscence sur le passé et ses actions avec une enquête divertissante même si elle ne restera pas gravée dans les mémoires.

Une belle découverte grâce au mois anglais qui me donne envie d’aller relire des Miss Marple. Merci le mois anglais et en avant pour la suite !

Article écrit dans le cadre du mois anglais

Publicités

Laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.