L’île aux mensonges de Frances Hardinge

Couverture de l'île au mensonge avec le titre et l'autrice dans le quart haut gauche du dessin, dans le quart bas droit, on aperçoit Faith dans sa robe bleue grise avec sa lanterne et ses cheveux détachés. Tout autour d'elle et de la couverture se trouvent des racines

L’île aux mensonges de Frances Hardinge

 

Résumé :

1860… Faith Sunderly est la fille d’un pasteur et éminent naturaliste. Accusé d’avoir trompé la communauté scientifique, celui-ci part s’exiler avec sa famille sur une île au large des côtes anglaises. Mais des menaces se propagent, jusqu’au drame. Que son père lui a-t-il caché ? Défiant les convenances sociales, avec toute la fougue de ses quatorze ans, Faith osera-t-elle faire surgir la vérité ? Une vérité qui pourrait se révéler fort dangereuse…

Bookstagram est encore une fois une mine d’or pour découvrir de nouveaux romans et quand, en plus, c’est un roman de chez Gallimard Jeunesse, je ne réfléchis jamais longtemps avant de lire le livre. Le nom de l’autrice ne m’est pas inconnu, mais je n’avais jamais lu un de ses romans.

L’histoire de L’île aux mensonges se déroule sur une île au large des côtes anglaises, parfait pour le mois anglais. Elle est racontée du point de vue interne de Faith, jeune fille de 14 ans qui déménage sur l’île de Vane avec ses parents, son petit frère Howard, et son oncle Miles. Son père, naturaliste reconnu, a été invité pour participer à de fouilles. Mais très vite Faith découvre qu’il y a plus que cela derrière leur venue sur l’île. Un scandale sur les recherches de son père a éclaté en Angleterre. C’est le premier des mensonges associé à son père dont le livre est rempli. C’est aussi une histoire de vérités et de secrets qui sont découverts par Faith sur les gens qui l’entourent et qui semblent tourner autour d’une plante recherchée par tous et qui donnent son nom au titre anglais, The Lie Tree, l’arbre aux mensonges.

Toujours ramenée à sa condition de femme, de jeune fille à l’époque victorienne, Faith découvre le monde et commence à s’émanciper. Ce que les gens pensent ou le respect des convenances sont autant de règles qui régissent la vie des femmes de l’époque. Sur fond de découvertes scientifiques, de naturalistes victoriens, et de débats sur la théorie de l’Évolution, le roman nous présente aussi la place inexistante des femmes dans la société de l’époque et dans le monde scientifique notamment. Les femmes ont forcément le crâne plus petit et ne sont pas aussi intelligentes que les hommes. Elles ne peuvent l’être d’ailleurs.

Faith qui comprend le grec et le latin depuis son plus jeune âge et qui est passionnée par le monde naturel va grandir et essayer de trouver sa place sur fond de quelques éléments fantastiques qui s’intègrent parfaitement au récit et aux thèmes abordés.

Les autres personnages sont tout aussi savoureux, de la mère de Faith, Myrtle, qui utilise le peu de pouvoir dont elle dispose pour protéger sa famille, au petit bout d’chou Howard qui se retrouve bien malgré lui emporté dans les histoires de fantômes qui se propagent. On trouve encore les nombreux personnages masculins qui travaillent avec le père de Faith, du Dr Jacklers sous-estimant la capacité féminine à l’intelligence, en passant par le révérend Clay qui ne croit pas à la théorie de l’évolution et prend des photos de parents défunts pour arrondir ses fins de mois, ou encore M. Lambert, riche propriétaire du champ de fouilles qui cherche la gloire.

J’ai mis quelques chapitres à me demander si j’allais aimer l’histoire, mais une fois que je suis rentrée dans l’histoire, difficile d’en sortir.

L’île aux mensonges de Frances Hardinge est  un livre résolument féministe où une intrigue presque policière se mêle aux découvertes scientifiques et à l’étrange. Encore une belle découverte de chez Gallimard Jeunesse !

P.S. : Dites-moi que quelqu’un écrit les aventures de Miss Hunter et de Mrs. Vellet !

Publicités

Une réflexion au sujet de « L’île aux mensonges de Frances Hardinge »

  1. Ping : Agnès Grey d’Anne Brontë | La lectrice sérievore

Laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.