La Reine Clandestine de Philippa Gregory

La couverture du livre présente une femme blanche blonde de profil qui se tourne vers nous avec le titre The White Queen et le nom de l'autrice Philippa Gregory dans une écriture comme dans une vieux livre dans la moitié basse de la couverture

La Reine Clandestine de Philippa Gregory

Résumé :

1464. L’Angleterre est en guerre. La maison d’York, avec à sa tête le roi Édouard IV, s’oppose à la maison de Lancastre, qui souhaite lui reprendre le trône.
Le jeune roi fait alors la connaissance d’Élisabeth Woodville, veuve de Sir John Grey et mère de deux garçons, Richard et Thomas. Séduit, il l’épouse secrètement.
Mais Richard Neville, comte de Warwick, cousin et principal conseiller du roi, voit d’un très mauvais oeil cette union qui contrecarre ses desseins politiques. Il voit de plus son influence décroître au profit des proches d’Élisabeth.
Neville passe alors à l’ennemi et rejoint la maison de Lancastre…

Après un essai de lecture abandonnée, j’ai décidé de commencer l’un des livres achetés à la librairie d’occasion il y a deux mois de cela. Je connais un peu le Tudor (enfin soyons honnêtes, Henry VIII), un peu l’histoire de Richard III, le dernier des Plantagenêt (je suis allée voir son tombeau dans la cathédrale de Leicester), et un peu l’histoire des Plantagenêt en général (la dynastie provenant des comtes du Maine et de l’Anjou, i.e. de chez moi). Mais mes connaissances sont assez partielles. C’est encore plus le cas pour la Guerre des Deux Roses, mes connaissances s’arrêtant à l’adaptation de Henri VI 1 et 2 et Richard III de Shakespeare par la BBC dans The Hollow Crown (que je ne peux que recommander).

Philippa Gregory est historienne et elle sait faire ses recherches. Cela se sent dans l’histoire. Toutefois, pour des événements qui se sont déroulés il y a 550 ans (et oui, déjà !), il est difficile de tout savoir de ce qui s’est passé. Elle l’explique d’ailleurs à la fin. En se fondant sur ce que l’on sait, Philippa Gregory écrit une possible version de l’histoire en prenant parfois quelques libertés (qu’elle reconnait).

Si le livre est parfois long, passant d’une bataille à l’autre (on est en temps de guerre après tout et cela devait paraître long aux personnes de l’époque également), la galerie de personnages est intéressante. Racontée du point de vue interne d’Elisabeth Woodwille, on suit le parcours d’une femme forte qui savait ce qu’elle voulait, de son mariage par amour avec le futur roi Edward IV, au combat pour que son fils accède au trône et les nombreuses batailles et complots qui jalonnent le livre.

Descendante de la fée Mélusine, le livre ajoute un côté fantastique à l’histoire (je parlais des libertés et d’un autre côté, les croyances de l’époque en la magie étaient réelles, de trop nombreuses femmes condamnées à mort peuvent en témoigner). Les retournements de situations et les changements d’allégiance sont très nombreux, de sorte qu’on ne s’ennuie jamais totalement et on est tenu en haleine. On voit les personnages grandir, vieillir, et ce sont des itinéraires de vie de l’on suit.

Philippa Gregory arrive à nous tenir en haleine pour qu’on ne puisse plus s’arrêter et j’ai maintenant bien envie de lire le 2ème roman de la série. Ce n’est pas forcément un coup de cœur, mais si vous cherchez le roman à lire au parc ou à la plage cet été, je ne peux que vous encourager à découvrir l’histoire d’Elisabeth Woodwille.

Je finirais avec une mention spéciale pour sa mère et son frère Anthony qui sont des personnages fascinants dont j’aimerais bien découvrir l’histoire plus en détail, l’un ancienne dame de compagnie de la reine Marguerite d’Anjou, duchesse de Bourgogne, et l’autre, preux chevalier, stratège, poète, et diplomate.

Laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.