Archives du mot-clé lgbtq

Biblio Fiertés 2020

Récapitulatif sur 30 jours du challenge Biblio Fiertés

Juin cette année (comme tous les ans) est le mois des fiertés. Cette année est un peu particulière puisque les Marches des Fiertés et autres événements ne pourront pas être célébrés pour cause de vous savez quoi. Mais cela ne signifie pas que l’on ne peut pas célébrer les fiertés autrement. Planète Diversité organise un challenge sur tout le mois de juin pour partager chaque jour une lecture queer. J’ai décidé d’y participer et je partagerai tous les jours dans ma story Instagram un livre que j’ai lu qui correspond au thème quotidien.

N’hésitez pas à me suivre sur Instagram pour voir mes recommandations. Je laisserai toutes les recommandations en story à la une et je ferais un article récapitulatif fin juin.

Bon mois des fiertés !

Caresser le velours de Sarah Waters

Couverture de la version britannique pour les 20 ans de Tipping the Velvet. Le titre en rose sombre est sur un fond noir sur lequel sont dessinés de nombreuses roses blanches.
Tipping the Velvet de Sarah Waters

Résumé : Débauche de mélodies, de parfums et de costumes, Caresser le velours ressuscite, dans la meilleure tradition picaresque, les dernières années de l’Angleterre victorienne. À la fois érotique et historique, le récit met en scène les aventures de Nancy, une jeune vendeuse d’huîtres dans un petit port du Kent. Son sort bascule lorsqu’elle tombe amoureuse d’un chanteur de music-hall aux allures de dandy qui se révèle être… une femme. Quand l’élue décroche un rôle à Londres, Nancy la suit comme habilleuse. Bientôt la petite écaillère enfile, elle aussi, un pantalon, et le duo de faux hommes devient célèbre sur les scènes du West End…

Lire la suite

Darius the Great is not okay de Adib Khorram

Couverture of Darius the Great is Not Okay. Le titre est écrit en majuscule blanche au centre avec comme si une lumière bleue projetait les lettres dans le ciel rouge. Deux jeunes hommes de dos sont assis sur un toi dominant un dessin de la ville de Yazd en ocre.
Darius the Great is not okay de Adib Khorram

Darius Kellner speaks better Klingon than Farsi, and he knows more Hobbit social cues than Persian ones. He’s a Fractional Persian – half, his mom’s side – and his first-ever trip to Iran is about to change his life.
Darisu has never really fit in at home, and he’s sure things are going to be the same in Iran. His clinical depression doesn’t exactly help matters, and trying to explain his medication to his grandparents only makes things harder. Then Darius meets Sohrab, the boy next door, and everything changes. Soon, they’re spending their days together, playing soccer, eating faludeh, and talking for hours on a secret rooftop overlooking the city’s skyline. Sohrab calls him Darioush – the original Farsi version of his name – and Darius has never felt more like himself than he does now that he’s Darioush to Sohrab.

Lire la suite

Bloom de Kevin Panetta et Savanna Ganucheau

Couverture de Bloom en nuance de bleu. Deux jeunes hommes, l'un de dos avec des cheveux clairs et une chemise blanche parle à l'autre appuyé sur une barrière, cheveux noirs et t-shirt à rayure. On aperçoit des branches de palmiers à droite et des oiseaux dans le ciel bleu.
Bloom de Kevin Panetta et Savanna Ganucheau

Résumé: Now that high school is over, Ari is dying to move to the big city with his ultra-hip band―if he can just persuade his dad to let him quit his job at their struggling family bakery. Though he loved working there as a kid, Ari cannot fathom a life wasting away over rising dough and hot ovens. But while interviewing candidates for his replacement, Ari meets Hector, an easygoing guy who loves baking as much as Ari wants to escape it. As they become closer over batches of bread, love is ready to bloom . . . that is, if Ari doesn’t ruin everything.

Lire la suite

The Gentleman’s Guide to Vice and Virtue de Mackenzi Lee

Couverture de The Gentleman's Guide to Vice and Virtue le titre est en avant plan écrit en turquoise et derrière au centre on voit un jeune homme blanc et blond en habits du 18ème. Sont dessinés à sa gauche et à sa droite en blanc une note de musique, un bateau, un violon, des cartes à jouer, et un haut de forme.
The Gentleman’s Guide to Vice and Virtue de Mackenzi Lee

Résumé:
Henry “Monty” Montague was born and bred to be a gentleman, but he was never one to be tamed. The finest boarding schools in England and the constant disapproval of his father haven’t been able to curb any of his roguish passions—not for gambling halls, late nights spent with a bottle of spirits, or waking up in the arms of women or men.

But as Monty embarks on his Grand Tour of Europe, his quest for a life filled with pleasure and vice is in danger of coming to an end. Not only does his father expect him to take over the family’s estate upon his return, but Monty is also nursing an impossible crush on his best friend and traveling companion, Percy.

Still it isn’t in Monty’s nature to give up. Even with his younger sister, Felicity, in tow, he vows to make this yearlong escapade one last hedonistic hurrah and flirt with Percy from Paris to Rome. But when one of Monty’s reckless decisions turns their trip abroad into a harrowing manhunt that spans across Europe, it calls into question everything he knows, including his relationship with the boy he adores.

Lire la suite (avis en français)

Silence Radio d’Alice Oseman

Couverture de Silence Radio d'Alice Oseman. Le titre est écrit comme avec de la fumée provenant du pot d'échapement d'un avion dans un ciel étoilé noir, turquoise et violetla nuit

Silence Radio d’Alice Oseman

Résumé : Je suis Frances, Frances la sérieuse, la solitaire, la discrète. Je passe mon temps à étudier. J’ai un seul objectif : entrer à Cambridge après le bac. Je suis Frances, la vraie Frances. Je suis fascinée par le mystérieux Silence Radio et sa chaîne Youtube Universe City. J’aime rire et j’aime dessiner. Et puis je rencontre Aled. Avec lui, je peux enfin être moi. Avec lui, je vais enfin avoir le courage de trouver ce qui compte vraiment pour moi.

Lire la suite

Let’s talk about love de Claire Kann

Couverture de Let's Talk About Love de Claire Kann. Le titre est écrit comme avec un pinceau au centre en violet. Derrière est une photo d'une jeune femme noire, Alice les yeux fermés, heureuse, comme en train de danser

Let’s talk about love de Claire Kann

Résumé:

Alice had her whole summer planned. Nonstop all-you-can-eat buffets while marathoning her favorite TV shows (best friends totally included) with the smallest dash of adulting—working at the library to pay her share of the rent. The only thing missing from her perfect plan? Her girlfriend (who ended things when Alice confessed she’s asexual). Alice is done with dating—no thank you, do not pass go, stick a fork in her, done.

But then Alice meets Takumi and she can’t stop thinking about him or the rom com-grade romance feels she did not ask for (uncertainty, butterflies, and swoons, oh my!).

Lire la suite